choisir-son-purificateur-d-air

Comment choisir son purificateur ?

Choisir son purificateur d’air n’est pas un acte anodin. La gamme des appareils proposés sur le marché est vaste et les professionnels peuvent parfois se sentir démunis lorsque vient le moment du choix. Que choisir parmi toutes les solutions de purification de l’air existantes ?

Quelles sont les technologies de purification de l’air efficaces dans le milieu médical ? Quelle typologie d’appareil est la plus adaptée aux entreprises du secteur tertiaire ? Les différents types de purificateurs d’air conviennent-ils tous aux professionnels de l’industrie ? La taille des locaux et la nature des polluants présents dans l’air sont-ils des éléments déterminants à prendre en compte ? Quels sont les arguments écologiques qui peuvent peser dans la décision ? Quid de l’entretien des purificateurs d’air ? Quelles sont les normes en vigueur ? 

Autant de questions qu’il est légitime et indispensable de se poser avant de choisir son purificateur d’air. Car aucun professionnel ne souhaite s’engager à l’aveugle.

Chez Naolyz, nous pensons qu’un choix éclairé répond à cinq questions.

Purificateurs d’air : quelle importance accorder à la technologie utilisée ?

Nous avons placé cette question en tête de liste car les technologies de purification de l’air sont plus nombreuses qu’on ne croit a priori. Et sur le plan sanitaire elles n’offrent pas toutes les mêmes résultats.

On peut regrouper les technologies de purification de l’air ainsi :

  • Les technologies basées sur la filtration des polluants.

Elles captent et retiennent les particules en suspension dans des filtres qui agissent sur une partie seulement des polluants et des substances nocives.

On trouve dans cette famille la technique des filtres à charbon actif et celle des filtres HEPA*, présentes dans de très nombreux purificateurs d’air.

  • La technologie basée sur la photocatalyse, qui permet d’éliminer les COV**, les allergènes, les résidus de pollution chimique, le pollen, les virus, les bactéries.
  • La technologie de ionisation ou électrostatique qui permet de se débarrasser des poussières en suspension dans l’air mais n’a pas d’effet sur les polluants gazeux tels que  les COV.
  • Les technologies basées sur le plasma et l’ozone, qui détruisent les COV et les virus.
  • La combustion simple, permet de supprimer les spores, les champignons, les pollens, les bactéries et les micro-organismes. Mais elle n’agit pas contre les polluants chimiques.
  • La technologie par ultraviolets, qui agit contre les micro-organismes et les COV.
  • La technologie d’oxydation évolutive avancée, développée par Naolyz, capable de détruire l’intégralité des polluants et contaminants présents dans l’air.

Dans tous les cas, il convient d’étudier de très près les modalités de mise en œuvre de ces diverses technologies (remplacement des filtres, temps de traitement, puissance nécessaire, etc.). Car leur efficacité en dépend directement.

Quels sont les besoins liés à mon secteur d’activité ?

En matière de purification de l’air, les professionnels du secteur industriel n’ont généralement pas les mêmes besoins que les professionnels exerçant dans le monde médical ou le secteur tertiaire. Chaque secteur d’activité a ses spécificités, ses exigences et parfois des contraintes fortes.

Alors que choisir et comment choisir son purificateur d’air ?

Dans l’industrie, les polluants présents dans l’air peuvent être de natures variées. Et nombre d’entre eux sont susceptibles d’impacter négativement la santé et le bien-être des collaborateurs. L’objectif est donc d’acquérir un purificateur d’air à même de supprimer tous les polluants présents. Sans exception et dans toute leur diversité.

Certains secteurs industriels sont particulièrement sensibles à ces questions. Les professionnels de l’agro-alimentaire, par exemple, doivent se tourner vers des purificateurs capables de traiter les problèmes de contaminations croisées, de proliférations de bactéries ou de moisissures de bout en bout de leurs processus de production.

Dans l’industrie pharmaceutique, l’attention sera focalisée sur l’élimination des particules et des micro-organismes pour répondre aux exigences en vigueur dans les environnements sensibles.

Alors que dans les industries lourdes, le but sera avant tout de se protéger des polluants gazeux (COV, vapeurs de colles,de solvants, d’huiles et de graisses, odeurs et nuisances olfactives) présents à l’intérieur des sites de production.

Dans le tertiaire et les services, les lieux accueillent parfois beaucoup de monde. Il s’agira de protéger à la fois les clients, les publics et les collaborateurs des micro-organismes pathogènes et des polluants de l’air intérieur. L’amélioration de l’ambiance olfactive permise par le purificateur d’air pourra aussi faire partie de vos critères de choix.

Aussi, dans le secteur de la santé, les exigences sont encore différentes. Là où tous les professionnels responsables doivent a minima protéger leurs équipes des risques de pollution et de contamination, ceux du monde médical doivent en plus protéger leurs patients. Il s’agira donc de limiter drastiquement la prolifération des bactéries et des virus. Mais aussi d’améliorer le confort des espaces en éliminant aussi bien les polluants que les mauvaises odeurs. Ceci, avec une technologie la plus silencieuse possible.

De quelle taille sont les espaces que je veux purifier ?

Pour être efficace, un purificateur d’air doit être parfaitement dimensionné aux espaces à traiter. Le bon réflexe consiste donc à calculer d’abord le volume de vos locaux puis à sélectionner les purificateurs d’air adaptés.

Tout purificateur aspire et souffle de l’air. De son débit (exprimé en m3/h) dépend sa capacité à renouveler l’air d’un espace plusieurs fois par heure. Il existe des purificateurs d’air adaptés à tous les volumes. Un appareil offrant un débit de flux de 1500 m3/h permettra ainsi de renouveler trois fois par heure l’air d’un volume de 500 m3.

Quelles sont les valeurs portées par les fabricants ?

À l’heure où les questions environnementales sont en première ligne, vous pouvez regarder où et comment sont conçus les purificateurs d’air proposés sur le marché.

Chez Naolyz nous privilégions la proximité et la durabilité. Tous nos purificateurs sont fabriqués en France, dans les Côtes-d’Armor, avec des partenaires situés à 500 m de notre laboratoire. Ils sont conçus pour durer au moins vingt ans et nécessitent très peu de consommables. Aussi, grâce à l’utilisation de technologie LED évitant l’utilisation de mercure, ils ne rejettent aucun composé dangereux, .

Faut-il prévoir de l’entretien ?

Du côté de l’entretien des purificateurs d’air, la question du « que choisir ? » a aussi son importance. Pour fonctionner comme prévu et répondre à votre mode d’utilisation, un appareil peut réclamer des procédures d’entretien plus ou moins lourdes. Les technologies à filtres, par exemple, exigent un remplacement régulier des filtres. Un équipement de protection individuelle (EPI) approprié peut aussi s’avérer nécessaire. Certaines technologies comme la ionisation imposent par ailleurs un nettoyage fréquent des surfaces des espaces purifiés.

* HEPA : haute efficacité pour les particules de l’air

** COV : composés organiques volatils